L’homosexualité sexe » et la peine pour les

L’homosexualité
est pénalement réprimée au Sénégal en tant qu’attentat aux mœurs, devenant
interdit par une loi promulguée en 1966. L’homosexualité y est qualifiée
juridiquement d’ « acte impudique ou contre nature avec un individu de son sexe
» et la peine pour les homosexuels, c’est un emprisonnement d’un à cinq ans et
une amende de 100 000 à 1 500 000 francs CFA.

Bien que les gays
en Sénégal soient rarement condamnés à l’emprisonnement en pratique, certains
sont punis par la justice pénale ; en 2014 une juge a prononcé une
condamnation contre un couple gay – 6 mois en prison, après avoir été arrêtés
en Dakar, la capitale, parce que leurs voisins ont appelé la police. La
condamnation était moins grave car ils ont plaidé coupables.

We Will Write a Custom Essay Specifically
For You For Only $13.90/page!


order now

De plus, le 6
janvier 2009, neuf Sénégalais, interpellés à un domicile privé, sur
dénonciation, ont été condamnés à 8 ans de prison ferme pour « association de
malfaiteurs » – pas pour les actes, mais seulement pour être associes aux
homosexuels !  Il s’agit
d’homosexuels engagés dans la lutte contre le sida, dont des représentants
d’AIDES au Sénégal. Leur peine serait aggravée par la saisie sur place de
jouets sexuels et de préservatifs, utilisés pour la lutte contre le sida.

Il y avait alors
un tollé international ; le président français Nicolas Sarkozy s’était dit
lors d’un conseil des ministres « ému et préoccupé » par cette arrestation. Le
directeur de l’Agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites
virales a fait part de son « inquiétude », et le Conseil national du sida a
demandé au gouvernement français de « réagir » à cette condamnation. Le maire
de Paris Bertrand Delanoë a exprimé sa « très vive préoccupation ».

Le 14 janvier,
l’association AIDES lance une pétition adressée au président du Sénégal,
Abdoulaye Wade. Enfin, la Cour d’appel de Dakar annule leur condamnation et les
neuf hommes sont libérés le 20 avril 2009, mais c’est évident, à mon avis, que
cette arrestation est complètement inconcevable dans une démocratie ‘à
l’occidentale’.

Le président
actuel Macky Sall a dit que “Le Sénégal est un pays tolérant qui ne fait
pas de discrimination en termes de traitement sur les droits (…). Mais on n’est
pas prêts à dépénaliser l’homosexualité. C’est l’option du Sénégal pour le
moment. Cela ne veut pas dire que nous sommes homophobes. Mais il faut que la
société absorbe, prenne le temps de traiter ces questions sans qu’il y ait
pression.”

Ainsi que dire que
le Sénégal ne peut pas légaliser l’homosexualité, il a fait claire sa position
sur les droits homosexuels à Guédiawaye en 2014 « ceux qui le disent, je le
répète ce sont des détails. Le Président Américain Barack Obama lors de sa
visite dans notre pays, les journalistes avec qui il était accompagné ont
indiqué que la Cour Suprême des Etats Unis avait légalisé l’homosexualité, et
que chez nous on mettait en prison les déviants. Quand ils m’ont demandé ce que
j’en pensais, je leur ai fait savoir que notre pays est à majorité musulmane,
on a une culture. »

« Et tant que je
serais le Président de la République, l’homosexualité ne sera jamais permise
ici », déclara le Chef de l’Etat.

BACK TO TOP
x

Hi!
I'm Angelica!

Would you like to get a custom essay? How about receiving a customized one?

Check it out